DESCRIPTION DES ACTIVITÉS

volet_1_top
VOLET 1 : Visites commentées
volet_2_top
VOLET 2 : Ateliers créatifs
volet_3_top
VOLET 3 : Atelier de marionnettes
volet_4_top
VOLET 4 : Table de biodiversité : verdir-nourrir

Les quatre volets du projet s’inspiraient du concept du « ready-made », forme d’intervention artistique qui a fait irruption dans le milieu de l’art dit moderne « sous la forme primitive d’une roue de bicyclette montée sur un tabouret par Marcel Duchamp » (Robert Dufour, commissaire de l’exposition). Chacun des volets était donc une invitation à explorer ce thème en misant sur la valeur de l’expérimentation.

En fonction de la taille des groupes et de leurs attentes, les volets 1, 2 et 4 ont souvent été combinés : visite guidée + atelier ; animation + atelier ; visite guidée + Table de biodiversité ; animation + Table de biodiversité.

Au total, 14 animations et 18 ateliers ont été proposés à environ 364 enfants (28 groupes) de 4 à 17 ans provenant de 14 organismes de l’arrondissement et ses environs. La majorité des enfants étaient âgés de 6 à 8 ans (169) et 9 à 12 ans (114). 20 adolescents et 10 adultes ont également participé aux activités.

VOLET 1 – VISITES COMMENTÉES DE L’EXPOSITION GARE AUX GORILLES (GAG)

volet_1
PUBLIC
  • Milieu communautaire
  • Enfants en camp de jours (4 à 15 ans)
  • 100 enfants pour les visites guidées
  • 175 enfants pour les animations
OBJECTIFS SPÉCIFIQUES
  • Sensibiliser à l’importance des arts visuels contemporains comme mode d’expression
  • Initiation à la pratique artistique par l’écriture créative
  • Découvrir des notions artistiques
  • Apprentissage par le jeu
  • Découvrir l’offre de la Maison de la Culture
DISCIPLINE
  • Arts visuels
FORMAT
  • 6 visites guidées de l’exposition (45 minutes)
  • 11 animations par un artiste (45 minutes)
  • Du 6 juillet au 16 août (6 semaines)

Le Volet 1 consistait en une introduction à l’exposition Gare aux Gorilles (GAG). Les groupes de moins de 20 enfants étaient dirigés vers l’exposition pour la visite commentée avec le commissaire de l’exposition, tandis que les groupes plus nombreux étaient divisés en deux, l’un assistant à la visite pendant que l’autre prenait part à un atelier créatif (volet 2).

Visites commentées avec Robert Dufour, commissaire de l’exposition

Assis dans la galerie, les enfants étaient invités à réfléchir aux éléments qui composent l’exposition. La présentation débutait par le titre Gare aux Gorilles et son acronyme GAG, en lien avec la thématique de l’humour dans les arts visuels. Se servant d’un ordinateur portatif pour illustrer ses propos, le commissaire évoquait des références spécifiques associées aux œuvres exposées, telles que la démarche de Marcel Duchamp, Charlie Chaplin, Raoul Hausmann et Joseph Kosuth. Invités à circuler entre les œuvres, les enfants ont appris à nommer les différents médiums utilisés par les artistes contemporains exposés dans la galerie (l’audio-vidéo, la sculpture, la photographie et le montage).

Animations avec les artistes

Les animations consistaient en une discussion autour des œuvres Breakaway (2012) et The Mad Hatter (2012) en présence de l’artiste Daniel Olson. Les artistes Noémie Da Silva, Karine Payette et Chloé Lefebvre ont également réalisé des animations en lien avec leur atelier (volet 2).

VOLET 2 – ATELIERS CRÉATIFS LES DÉJÀ-PRÊTS

volet_2
PUBLIC
  • Milieu communautaire
  • Enfants en camp de jour et groupes communautaires
  • 208 enfants de 4 à 15 ans
OBJECTIFS SPÉCIFIQUES
  • Découverte ludique des œuvres
  • Sensibilisation à la démarche d’un artiste
  • Initiation à l’expérimentation créative
DISCIPLINE
  • Arts visuels
FORMAT
  • Ateliers créatifs
  • 14 séances uniques de 2h
  • Du 6 juillet au 16 août (6 semaines)

En complément de la visite, des ateliers de création et de collage sur le thème de l’humour ont été animés par trois artistes exposants dans Gare aux Gorilles. Inspirés par les œuvres de Marcel Duchamp, les ateliers ont été supervisés par Anne-Marie Beaulieu, artiste et médiatrice. Conçus comme un outil d’accompagnement de l’exposition, ces ateliers ont eu lieu dans la galerie d’exposition de la Maison de la culture.

Trois différents ateliers ont été proposés en lien avec les œuvres de l’exposition :

  • un premier atelier, accompagné par l’artiste Noémie Da Silva, consistait à créer un personnage composé d’éléments extraits d’images publicitaires (collage) ;
  • un deuxième, animé par Karine Payette, consistait à inventer une créature et son environnement en s’inspirant de figurines animales (dessin) ;
  • un troisième, encadré par Chloé Lefebvre, consistait à inventer ou recréer un drapeau à partir de morceaux de tissu (collage et dessin).
Atelier 1 — Circulaire — Noémie da Silva

À partir de l’œuvre Circulaire (2012) de Noémie da Silva

« Le Conte de Lautréamont, un poète du XIXe, a défini sa conception de la beauté dans cette expression : « Beau comme la rencontre fortuite d’un parapluie et d’une machine à coudre sur une table de dissection ». L’atelier propose de créer des rencontres entre des images provenant de dépliants publicitaires. Entre des photos de viande, de légumes, de sofas, d’humains et de produits, l’objectif sera de créer par le collage et le dessin des personnages à moitié-humains et à moitié-objets afin de privilégier la surprise, l’insolite ou le bizarre ».

Projet : Créer un personnage composé d’éléments publicitaires divers, et le positionner dans un décor dessiné.

Atelier 2 — Ma créature, Karine Payette

À partir de l’œuvre Anxiété de séparation (2009) de Karine Payette

« L’atelier consiste à choisir deux figurines animales non identiques et à imaginer une créature à partir de ces deux mêmes figurines en interchangeant la tête de l’un et/ou les fesses de l’autre. L’objectif sera de dessiner cette nouvelle créature, de la nommer et de l’imaginer dans un environnement. »

Projet : Inventer une créature à partir de deux figurines, pour ensuite dessiner son environnement et inventer son nom.

Atelier 3 — Afficher ses couleurs — Chloé Lefebvre

À partir de l’œuvre La Position du Missionnaire (2011) de Chloé Lefebvre

« L’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce est l’un des plus culturellement divers de toute la ville. De nombreux résidents sont nés à l’extérieur du Canada. C’est donc avec ce leitmotiv que nous avons proposé d’inventer un nouveau drapeau à partir de morceaux de tissus récupérés et prédécoupés. L’objectif sera de créer un drapeau original par collage et par dessin. »

Projet : Inventer un drapeau ou recréer le drapeau de son pays d’origine à partir de morceaux de tissus.

VOLET 3 – ATELIER DE MARIONNETTES POUR CAMP DE JOUR

volet-3
PUBLIC
  • Milieu communautaires sur le théatre de marionnettes
  • Rencontrer un marionnettiste
  • Développer la confiance en soi par le travail d’équipe
OBJECTIFS SPÉCIFIQUES
  • Acquérir des connaissances sur le théâtre de marionnettes
  • Rencontrer un marionnettiste
  • Développer la confiance en soi par le travail d’équipe
DISCIPLINE
  • Marionnette
FORMAT
  • Du 23 juillet au 17 août 2012
  • 3 jours par semaine
  • 1 h par groupe (3 groupes)
  • Du 6 juillet au 16 août (6 semaines)
  • Hors les murs, à la Bibliothèque interculturelle de Côte-des-Neiges

Animé par le marionnettiste professionnel Salim Hammad, cet atelier de création et de spectacle consistait à découvrir et manipuler une marionnette faite à partir de matériaux recyclés. L’appropriation de la marionnette par les enfants impliquait une initiation aux éléments du jeu, de l’improvisation et de la théâtralité.

Cette activité a eu lieu hors les murs, au troisième étage de la Bibliothèque interculturelle de Côte-des-Neiges. Elle s’adressait à des enfants du camp éducatif L’Envol, organisé par le Centre de services préventifs à l’enfance de (CSPE) de Côte-des-Neiges, un partenaire régulier de la Maison de la culture.


VOLET 4 – TABLE DE BIODIVERSITÉ :

VERDIR-NOURRIR SUR LA TERRASSE/TOIT VERT – NICOLE FOURNIER

volet-4
PUBLIC
  • Milieu communautaires
  • 41 participants
  • Enfants et adultes
OBJECTIFS SPÉCIFIQUES
  • Découverte d’une œuvre
  • Initiation à la création
  • Introduction au jardinage responsable
  • Comprendre les bienfaits des plantes sauvages comestibles et médicinales
DISCIPLINE
  • Arts interdisciplinaires
FORMAT
  • Atelier d’initiation, de discussion et de création
  • 5 séances uniques
  • 1 h par groupe (3 groupes)
  • Du 6 juillet au 16 août (6 semaines)

L’atelier visait à faire découvrir le toit vert de la Maison de la culture ainsi que l’œuvre vivante in situ de Nicole Fournier. L’artiste a créé un jardin mobile incorporant des plantes sauvages comestibles et médicinales en vue de sensibiliser les visiteurs aux jardins urbains écologiques et de les informer sur les nouvelles pratiques vertes dans des lieux inusités.

L’œuvre était composée de bacs remplis de terre et enveloppés de tissus blancs, ainsi que de « nids » faits de branches et de tissus récupérés. Elle était conçue par l’artiste comme une performance conceptuelle alimentaire intitulée Table de biodiversité : verdir-nourrir.

Nicole Fournier a offert des présentations et discussions sur les concepts d’agriculture urbaine, de récupération et de jardinage responsable, tout en faisant découvrir les plantes sauvages comestibles et médicinales. Les participants ont appris à reconnaître quelques plantes et à goûter des herbes aromatiques.

Après la présentation de l’artiste, les participants étaient invités à cueillir des plantes et fruits. Les enfants ont créé une œuvre à l’aide des plantes sous la forme d’un dessin. Quant aux adultes, ils étaient invités à déguster le fruit de leur récolte en concoctant une tisane.